Livraison offerte en France à partir de 35€ d'achat. Expédition en 1 à 2 jours ouvrés.

Les secrets du thé 🫖


Dans le monde, le thé est la deuxième boisson la plus consommée après l’eau. Une boisson appréciée tout au long de la journée dès le réveil, après le repas ou encore au gouter. Nous consommons facilement plusieurs tasses de thé par jour de variétés. Cependant connaissons-nous vraiment les secrets du thé ?

 La cueillette

Il existe trois types de cueillettes traditionnelles, tout d’abord la cueillette impériale, la plus prestigieuse et la plus délicate. Elle consiste à prélever uniquement le bourgeon et la première feuille qui le précède. Une cueillette qui se réalise une fois l’année, au moment du printemps. La cueillette fine, est constituée du bourgeon et des deux feuilles qui suivent. Une cueillette qui reste d’excellente qualité. Et enfin la cueillette dite classique où l’on cueille le bourgeon puis les trois feuilles.

Aujourd’hui, la cueillette peut être mécanisée grâce à différentes machines, toutefois cela nécessite un sol plat et sans relief. Cependant l’altitude peut être un gage de qualité. En effet, la croissance des théiers (camellia sinensis) sera plus longue, mais les théiers à flanc de montagne, permettent une aromatisation plus puissante et plus riche dû à de forte chaleur en journée et des nuits très fraiches.

Les familles de thé 

L’oxydation des feuilles de théiers va permettre de transformer la couleur et le gout du thé. Lorsque les cellules de feuilles sont brisées un phénomène se produit : l’oxydase. Ainsi l’oxydation des feuilles commencent et l’on peut transformer des feuilles fraichement récoltées en différentes familles.

Les thés blancs : sont issus de récoltent très délicates et haut de gamme car ce sont uniquement les bourgeons qui sont récoltés, pour les meilleurs thés blancs. Ce thé connait très peu de manipulation et de transformation car les feuilles sont séchées naturellement afin de retirer une partie de leur humidité. Cela compose un thé peu tannique, faible en caféine, très frais et floral.

Les thés verts : Les feuilles de thés subissent une très forte déshydratation ce qui engendre une augmentation des tannins et du niveau de caféine. Un thé qui a un caractère très végétal.

Les thés Wulong : Les thés sont partiellement oxydés, puis roulés de manières intensives. Un procédé qui date de 3 siècles. Il existe deux types de Wulong : ceux oxydés de 10% à 30% se rapprochent du thé vert et ceux oxydés de 40% à 70% ont des notes plus boisées voir caramélisés.

Les thés noirs : ils subissent une oxydation totale ce qui engendre une augmentation certaines des tanins et caféine.

Un peu d’histoire sur les territoires du thé

La chine est le pays d’origine du thé (Mythe fondateur de la découverte du thé par l’empereur Shen Nong en 2737 av. J.-C). Le thé semble avoir toujours existé en Chine. La culture du thé dans ce pays s’étend sur des milliers de kilomètres, plus d’un million et demi d’hectares sont réservé aux plantations de théiers !

Au Japon, la consommation de thé reflète un art de vivre un idéal spirituel le CHADO « La voie du thé ». Le thé est arrivé au Japon au VIII siècle par des moines japonais ayant séjourné en Chine. En 1191, le moine Eisai a apporté des graines de théiers depuis la Chine afin de planter les premiers théiers sur l’archipel.

L’Inde est également l’une des terres d’origine du théier avec la région de l’Assam. En effet, en 1823 on découvre des théiers sauvages dans cette région proche de la frontière birmane. L’Inde est aujourd’hui l’un des principaux producteurs mondiaux autant sur la qualité que la quantité.

Les autres pays producteurs sont Ă©galement TaĂŻwan, le Sri Lanka, le NĂ©pal, le Vietnam ou encore la cĂ´te Est Africaine.

Le thé ne cesse de conquérir nos palais par sa diversité, son goût et ses mélanges avec des thés aromatisés !

Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés